Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi

SUJET : C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est...

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 21 Mai 2013 16:56 #12689

  • chad
  • Portrait de chad
  • Hors ligne
  • Orateur
  • La clef du succès est la simplicité!
  • Messages : 257
  • Remerciements reçus 21
  • Karma: 7
Disparu, déclaré mort depuis déjà plus de dix année. Même ses plus fidèles amis avaient depuis longtemps jeté l'éponge et passé à autre chose, d’ailleurs, pourquoi en faire tout un plat, des gens disparaissent et meurent chaque jours et pourtant la vie continue. Mais ce n'est pas tout les jours que l'on remplace le fondateur de l'alchimie moderne...

Ce fut lors de l’inondation de sa citée, en 1569 que Chad fut porté disparu en même temps que la maîtresse des lieux, dame Préambule. De nombreuses spéculations furent proposé quant à la disparition de deux figures aussi importantes de l'empire mais nul ne sut jamais ce qui leur étais arrivé.

Cela ne fais qu'une décénie et déjà leur nom sont écris dans les livres d'histoire. Tant de mystère non résolus ont intéressé plus d'un aventurier à rechercher des réponses et de romancier à en imaginer. Mais c'est par une nuit sombre et glaciale que le voile fut définitivement levé. Un homme seul, vêtu de loque et de vieilleries, se présenta à la grande porte d'obsidienne de Mont-Brumeux. Il neigeait cette nuit là et le vent soufflait fort contre les hauts murs de la capitale.

L'homme emmitonné et encapuchonné porta sa voix vers le soldat en poste à la porte.
-Ouvrez moi cette porte mon brave!
La voix de l'inconnu étais grave et un fort accent du nord la teintait.

Le soldat déclara d'un ton sec
-Impossible, les ordres du commandant stipulent que la grande porte doit rester scellé une fois la nuit tombé!

Un soupir d'impatience se fit entendre chez l'inconnu.
-Ouvrez moi cette porte ou vous pourriez le regretter!

Les gardes se mirent tous à rire et l'un d'entre eux s'approcha nez à nez de l'homme au capuchon, il pu y voir un visage à la peau parcheminé et un regard émeraude et vif qui ne cillait pas.
-Ah oui? et tu est qui, TOI, pour me donner des ordres ainsi, Je pourrais te jeter au trou pour ton arrogance!

Un deuxième garde s'approcha de son collègue et il lui fit remarquer qu'une fine lame bleutée dépassait de la cape de l'inconnu et que la qualité du cuir de son sac n'étais définitivement pas sensé ce retrouvé entre les mains d'un mendiant. Le garde près de l'inconnu devint soudainement très méfiant, celui qui ce trouvais devant lui étais sans aucun doutes un bandit et il étais armé.

Ce fut en reculant d'un pas et en dégainant son épée que le soldat déclara d'un ton grave et autoritaire.
-Monsieur, je vous demanderais de m'accompagner à la caserne sans faire d'histoire, nous allons vous poser quelques questions!

Aussitôt, trois autres soldats en armure lourde et armés de larges épées vinrent encercler l'inconnu. Ce dernier rejeta sa cape au sol et pris une longue gorgé d'un de ses flacon tout en dégainant sa propre rapière richement ornée. Il relança de sa voix forte et assuré.
-Je suis attristé de voir que nous devions en arriver là mais il est absolument hors de question que je me laisse traîner en prison de mon plein gré, vous devrez m'y contraindre! Vous auriez mieux fais de m'ouvrir cette satané porte!

Tous restèrent immobile un instant, nul ne voulant s'exposer et prendre l'initiative seul le vent et la neige perturbaient le complet silence précédant le combat. Ce fut un lourd soldat qui frappa le premier, armé de sa lame à deux mains il tenta d'abattre son coup sur le bras de l'homme pour le désarmer mais de dernier fit dévier la lame vers l'extérieur et d'une vitesse extrême élança une estocade précise entre les plaques de l'armure du soldat, au niveau de son épaule. Ce dernier fut instantanément frapper d'un fatigue incompréhensible.

Et puis le bal commença, deux autres soldats frappèrent aux même instant mais l'homme évita habilement l'un des coups en se penchant et dévia le second d'un mouvement circulaire le long de son corps. Il profita ensuite du déséquilibre du guerrier devant lui pour le projeter contre celui qui chargeait dans la mêlé. D'un bond l'inconnu se jeta hors de porté du lent colosse qu'il avait déjà blessé et enfila deux coup qui fendirent profondément l'acier de l'armure d'un autre soldat. Maintenant dos au mur, il n'avait plus d’échappatoire. alors qu'un soldat fonçait droit vers lui il réussit à faire glisser le coup de son asseyant sur le long de sa fine lame tout en effectuant un léger déplacement latéral pour ne pas que sa défense soit brisée. Il inversa ensuite sa position avec ce même soldat en le poussant contre le mur noir mais en se retournant, il encaissa un solide coup de poing gantée à la figure et s'effondra au sol.

L'homme reprit conscience quelques heures plus tard. Il avait été dépouillé de ses choses et étais maintenant au sol sur une paillasse au fond d'un cachot. Un gout de sang roulait au fond de sa gorge et son nez lui faisait atrocement mal, probablement brisé. Il se releva avec difficulté et s'aggripa au barreaux de sa prison et c'est à ce moment qu'il remarqua la présence de l'homme qui le regardais de l'autre côté de la cage.

(Voila mon RP de retours, à vous d’enchaîner je vois pas moins de 6 ou 7 personnes qui pourrait être celui qui se trouve de l'autre côté de la prison alors n'hésitez pas ne soyez pas gêné!)

EDIT: J'ai modifié mon RP, car ma disparition n'a pas duré 1 ans mais bien dix, je viens de relire l'historique moderne merci d'en prendre conscience pour la suite
Balian, c'est ainsi qu'on me nomme et si vous voulez entendre mon histoire eh bien préparez vous, vous pourriez ne plus jamais voir le monde du même œil!


Dernière édition: 21 Mai 2013 22:31 par chad.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 21 Mai 2013 18:24 #12691

  • thibaud33
  • Portrait de thibaud33
  • Hors ligne
  • Médiateur
  • Messages : 495
  • Remerciements reçus 129
  • Karma: 8
[Howi Chad enfin, j'arrive je m'y atèle tout de suite]

[Edit: et voila]


"Alors, tu te réveilles enfin? Apparemment les coups de poings sont plus efficaces que tes potions."

Le garde s'avança près des barreaux, exposant son visage à la faible lueur des torches. Il semblait exténué, il avait sûrement dû veiller sur le prisonnier jusqu'au matin.

"Tiens, manges ça! Je ne voudrais pas que tu meurs de faim avant que l'on vienne t'interroger." Dit le soldat en lui lançant un bol rempli d'une bouillie non identifiable.
"Crois moi c'est meilleur que cela en à l'air."

L'homme ne bougeait pas et ne semblait pas décider à faire quoi que ce soit. Cependant il ouvrit la bouche et s'adressa au garde.
"Comment vous appelez vous soldat?"

Le garde afficha un regard surpris,
"Je n'ai pas à révéler mon identité à un brigand qui à voulu s'introduire dans la capitale. Ce serait plutôt à toi de te présenter, tu risque d'avoir des problèmes, le sais-tu?"

L'homme se rapprocha du garde et fixa sont regard dans le sien. "Je reconnais bien là votre froideur, mais je n'en étais pas sûr, cher Thibaud!"

Le soldat écarquilla les yeux,"Comment me connais-tu? Mais qui es-tu donc? Réponds moi ou je..."

Des bruit de bottes claquants sur les marches de l'escaliers parvinrent jusqu'aux deux personnages. Un homme pénétra dans la salle...

[au suivant, Encore une fois pas mal de monde peut enchaîner pour la suite]
Mère adorée, mère adorée, envoyez moi votre enfant car les péchés des indignes doivent être lavés dans le sang et la peur.

Dernière édition: 21 Mai 2013 18:46 par thibaud33.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 23 Mai 2013 14:58 #12700

  • Hearalgar
  • Portrait de Hearalgar
  • Hors ligne
  • Orateur
  • Messages : 178
  • Remerciements reçus 24
  • Karma: 6
Hearalgar arrivait, saoul, suivi du garde Soonsoox...
Comme souvent, l'homme voulait réchauffer son corps avec grace à des mélanges plus ou moins alcolisés chez Comah et Tilik... L'ennui étant qu'hearalgar ne se modérait aucunement, et finissait souvent par chanter toute sortes d'insanités dans la rue, insultait tout, jusqu'aux murs et aux enseignes des magasins, ce qui le conduisait la plupart du temps ici.

L'homme ivre passa devant la cellule, puis, lorsqu'il croisa le regard perçant de l'homme qui s'y trouvait, sembla retrouver tous ses esprits.

- V... Vous?! Je vous... connais! Je n'oublie ja...mais mes clients! ... Que "hips" faites vous ici?
V..ous n'avez pas réglé votre commande! Ri..ve feuille... Je ne sais plus votre nom!
Chad lui lança un regard approbateur, ce qui donna raison à Hearalgar, dont les idées était plus qu'embruumées par l'alcool, ce qui frustra l'éleveur
- Ah! Fichue liqueur, fichu alcool! Saloperie de PRISON ET SALOPERIE DE BARREAUX, ET SALOPERIES DE FOUTUS GARDES, ET SALOPERIE DE FROID!

Soonsoox lui mit une légère baffe (avec ses gantelets en acier" ), qui provoqua un "TONG" mélodieux, envoyant le paysan au pays des songes.

Le garde envoya Hearalgar dans sa cellule sur une paillasse de paille, puis revint devant la cellule du mystérieux inconnu.

Il le dévisagea un moment, puis annonça qu'il pensait savoir qui pourrait le reconnaître.
Il remonta. Les deux hommes attendirent quelques heures. Quelques heures ou l'homme fut questionné. Quelques heures ou l'on ne put rien tirer de ses réponses énigmatiques.

Puis, un bruit se fit entendre...
A trop vouloir, on finit par tout perdre.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 24 Mai 2013 16:32 #12704

  • Soon
  • Portrait de Soon
  • Hors ligne
  • Maître de débat
  • Garde Impérial
  • Messages : 783
  • Remerciements reçus 62
  • Karma: 11
C'était le bruit de gantelet de fer que le garde abattit lourdement sur la table.

"Pourquoi ne veux tu rien dire, hein ! Pourquoi ! Répond!"

L' homme ne répondit pas comme les fois précédentes. Cela énervait au plus haut point le garde. Il ne savait même pas son nom.

Il se retourna las, et lâcha une question qu'il posait a chaque fois.

"Tu n'aurais pas connu un Apothicaire du nom de Chad ? Par pur hasard! Non comme toujours..."

Pas de réponse, il avait pourtant espéré que quelqu'un aurait vu ou entendu quelque chose sur son vieil ami. Mais, non personnes n'avait rien vu ni rien entendu. Cela faisait dix ans, dix ans qu'il avait perdu tout espoir de le retrouver.

Il but le contenu de sa chope. Personne ne le reconnaissait et pourtant il avait un petit quelque chose, un air de famille avec quelqu'un mais qui? Soon essaya de se remémorer les visages des Amranéens qu'il avait du combattre. Mais il ne voyait toujours que leurs dos, toujours leur dos.

L'aurore était proche, le garde allait se décider a laisser l'homme seul, quand une image, lui revint comme un flash, clair et chaud comme un après-midi d'été.

C'était à Haut-Chêne, l'apothicaire souriant lui faisait signe de la main, une main sur la bandoulière de son havresac et une épée bleu-ciel, pendait a sa ceinture, qui brillait faiblement d'une éclat qu'il savait mortel. Car s'était lui qui avait forgé la lame de son vieil ami. Sa dernière arme forgé avant de rejoindre les rangs de l'armée Impériale. Il avait forgé cette épée avec tout son savoir et avait inscrit des glyphes en vieil Akatéen sur lame: Du Slyta Niernen, le sommeil de l'Orchidée. C'était la dernière fois qu'il voyait son ami. Cette vision le hantait toujours...

L'individu portait lui aussi une lame de ce type! En cherchant dans ses affaires, il trouva l'épée de l'homme dans son fourreau. Un léger crissement se fit entendre. C'était belle et bien la lame qu'il avait forgée il y a douze années de cela. Entrant dans un colère noire, il pénétra dans la cellule du manant et lui posa l'épée sur la gorge.

" Cette lame s'appelle L'Orchidée. C'est moi qui l'ai forgé il y a douze ans pour un ami qui m'était cher.
Dis moi comment tu l'as récupéré ou je te tranche la gorge comme un porc. REPOND !"
Toujours remettre à trop tard ce que l'on peut faire maintenant!
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 24 Mai 2013 17:36 #12705

  • chad
  • Portrait de chad
  • Hors ligne
  • Orateur
  • La clef du succès est la simplicité!
  • Messages : 257
  • Remerciements reçus 21
  • Karma: 7
Assis, la lame bleue devant lui, un couteau sous la gorge. Voilà à quoi se résumait la situation. Le visage balafré de l'homme restait impassible, le même silence du début de l’interrogatoire se prolongea encore malgré les menaces du garde. Pourtant, enfin, la mâchoire de l'inconnu se décrispa et dit dans une voix étouffé.

-Celui que tu appelais autrefois ton ami n'est malheureusement plus depuis longtemps... Pour ce qui est de la lame, elle à su me protéger au fil des années passées loin de l'Empire. Là étais son but lors ce que tu me l'a confectionnée, n'est-ce pas Soon.

À ce moment l'homme releva la tête vers le garde, il avais un visage grave et vieilli avant l'age, des cernes profonds auréolaient ses yeux et les nombreuse cicatrices lui donnait un air sinistre. Une fine barbe prolongeait son menton et durcissait ses traits et pourtant, malgré toutes les différences, ses yeux émeraudes et perçants étaient resté les mêmes. Il n'y avait plus aucun doute à avoir, cet homme sale et rustre avait autrefois été l'excentrique apothicaire de l'empire!

Soon en étais stupéfaits, il laissa tomber sa garde et Chad en profita pour pousser contre lui la table de bois de la salle interrogatoire. Avant que le pauvre garde ne put se relever, Chad s'étais déjà jeté sur sa lame bleutée pour trancher ses liens puis il chargea droit vers la porte que Soon avait laissé ouverte dans son emportement. Le garde cria aussitôt l'alerte alors que Chad se précipitais à l'aveugle, armé d'Orchidée, à travers les couloirs de la caserne de Mont-Brumeux qu'il ne connaissait pas.

Deux gardes se jetèrent sur l'évadé au détour d'un coin, ce dernier évita d'abord la frappe puissante du premier soldat et désarma le second d'une habile parade avant de reprendre sa course. Chad s'engouffra dans la la première porte qu'il vit et la referma derrière lui. Se sentant enfin à l'abri, il se retourna tranquillement mais réalisa aussitôt son erreur, il se trouvait dans le salle commune et déjà une douzaine de garde armées l'encerclaient commandé par Thibaud. Chad n'eut d'autres choix que de jeter son arme au sol et d'être à nouveau jeté dans les cachots. Retour à la case départ.
Balian, c'est ainsi qu'on me nomme et si vous voulez entendre mon histoire eh bien préparez vous, vous pourriez ne plus jamais voir le monde du même œil!


Dernière édition: 24 Mai 2013 17:39 par chad.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 24 Mai 2013 19:46 #12708

  • Maxylos
  • Portrait de Maxylos
  • Hors ligne
  • Médiateur
  • Pacifiste
  • Messages : 345
  • Remerciements reçus 61
  • Karma: 17
[Je m'y mets moi aussi ! Patience, je m'attèle à l'écriture de la suite]

[EDIT : Et voila pour toi Chad !]


Chad attendait seul dans sa cellule. A travers les barreaux il assistait à la discussion que tenaient les deux gardes chargés de le surveiller, Soon et Thibaud.

« - Mais enfin, dit Thibaud, ça ne peut pas être lui ! Regarde-le ! Il est tout déconfit tellement il a un air de banni !
- Mais si c’est lui ! Inspecte bien attentivement son visage, il n’y a aucun doute.
- Mais… enfin… »

Au milieu de cette discussion qui devenait brouhaha, entra dans la prison un garde chargé d’un plateau, sur lequel y était ordonné un peu de nourriture. Les deux gardes déjà présents s’interrompirent, et ne le reconnaissant pas ils l’apostrophèrent :

« - Hey ! T’es qui toi ? On ne t’a jamais vu ici !
- Je suis nouveau ici, répondit l’intéressé sur un ton quelque peu timide, j’ai été chargé de donner de la nourriture au prisonnier, et également de vous prévenir que le chef de la garde veut vous voir, tous les deux, à propos de l’identité du prisonnier.
- Tu ne m’as pas répondu, c’est quoi ton nom ?
- Solyxam, mais vous devriez vous dépêcher, il n’a pas l’air commode le chef. »

Ne cherchant pas à en savoir plus sur l’identité du nouveau au nom quelque peu douteux, Soon et Thibaud se levèrent pour aller s’adresser au responsable. Lorsqu’ils furent sortis, le nouveau venu donna à travers les barreaux le plateau chargé de nourriture.

« - Ca devrait nous donnez un petit temps libre à nous deux. Tiens ça doit être meilleur que ce qu’ils t’ont servi jusqu’à présent, mange bien. »

Mais Chad n’était pas dupe, il avait suffisamment vécu et avait assez d’expérience pour reconnaitre un amranéen déguisé en garde impérial. Ce qu’il redoutait par contre, c’était le but de sa présence.

« - Il est rare de vous voir vous pavaner déguiser dans la capitale, déclara Chad, la plupart du temps, vous vous contentez de jeter des flèches par-dessus la muraille.
- Je sais, mais j’ai jeté les armes depuis longtemps et me suis mis à la couture, je trouve que l’armure Mont-Brumoise me sied à ravir.
- Que me voulez-vous ?
- La guerre ne cesse de couter des vies aux hommes, cela simplement par ce que les dieux s’amusent à nous déchirer. Le jour est venu pour nous, les hommes, de se rebeller contre nos tortionnaires et de mettre fin à cette tyrannie divine... »

Chad restait sans voix. Il reconnaissait là ses propres mots sortis de la bouche d’un amranéen.

« - Nous ne sommes pas si différents tu sais. Ces mots ont été prononcés pour l’un de mes frères, que tu as sauvé par la même occasion, c’est pourquoi je tiens à te remercier : Tu n’auras aucun mal à discerner la potion que j’ai glissé dans ton pichet d’eau. Libre à toi de l’utiliser, mais permet moi de te prévenir, que même si les impériaux apprennent ton identité, je doute qu’ils puissent trouver de bon gout que tu t’échappes à nouveau. Par contre, il y a bien une place de libre chez nous, on a besoin de quelqu’un comme toi tu sais… »

Chad avait du mal à comprendre, mais il préféra se taire, puis il observa sa boisson, et y remarqua des reflets caractéristiques d’un breuvage qui lui permettra de devenir invisible aux yeux de ses geôliers, pendant peu de temps, mais suffisamment pour sortir d’ici…



[Vas y Chad, bois cette potion et deviens amranéen... Viens chez nous. Enfin bon, le choix t'appartient]
Dernière édition: 24 Mai 2013 20:40 par Maxylos.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 24 Mai 2013 21:33 #12712

  • Soon
  • Portrait de Soon
  • Hors ligne
  • Maître de débat
  • Garde Impérial
  • Messages : 783
  • Remerciements reçus 62
  • Karma: 11
[Bravo Maxylos pour avoir divisé la voix en deux, bravo ! Quel talent!]
Toujours remettre à trop tard ce que l'on peut faire maintenant!
Dernière édition: 24 Mai 2013 21:33 par Soon.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Maxylos

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 24 Mai 2013 21:40 #12713

  • chad
  • Portrait de chad
  • Hors ligne
  • Orateur
  • La clef du succès est la simplicité!
  • Messages : 257
  • Remerciements reçus 21
  • Karma: 7
Chad réfléchit un instant mais il savait bien qu'il n'avait pas beaucoup de temps devant lui, d'une minute à l'autre les deux soldats se rendraient compte de la mascarade. Il fixa encore un moment le reflet brillant de l'eau et dis faiblement sans détourner les yeux.

-Tu sais, j'ai travaillé du côté des Amranéens ces dernières années. Dans le plus grand des secret j'ai tenté de propager dans vos rang l'idée d'une paix et le fais que toi tu adhère à mes idées me réchauffe le cœur et me prouve aussi que je n'ai pas déployé tous ces efforts et pris tout ces risques en vain. Mais une guerre implique nécessairement deux camps et il est maintenant temps pour moi de porter ma quête de paix chez les Impériaux...

Un silence s'établit entre les deux hommes mais Chad enchaîna avant que l'Amranéen ne puisse reformuler sa demande.

-Sache que je ne serai jamais plus Impérial que je ne serai Amranéen car j'ai reçu beaucoup de bonté autant d'un côté que de l'autre et c'est pour cette raison que je continuerai à me battre, pour que tous ceux que j'ai appris à aimer et à respecter puissent un jour vivre dans un monde en paix, libèré du joug des Dieux!

Chad se leva en entendant les gardes approcher et colla son front contre la cage et tira l'Amranéen vers lui. Le prisonier redonna le pichet à celui qui lui avait donné à travers les barreaux de la grille en lui chuchotant.

-Retourne vite à ton village frère et si tu crois vraiment qu'une paix est possible alors transmet ma parole aux autres. Prend avec toi la potion, elle te sera certainement plus utiles à toi qu'à moi!

Puis tout en approchant la tête de l'Amranéen contre la sienne Chad déclara solennellement.

-Nous nous reverrons très bientôt, j'en suis sûr!

Alors l'apothicaire se retourna tranquillement puis se rassit au sol comme si cette conversation n'avait jamais eu lieux. Maxilos aurait bien voulu rester pour le convaincre mais les pas des gardes se faisaient de plus en plus près et il n'avait plus d'autre choix que de prendre la potion et de partir. Chose sûr, l'Amranéen allait avoir matière à réflexion sur le chemin du retour.
Balian, c'est ainsi qu'on me nomme et si vous voulez entendre mon histoire eh bien préparez vous, vous pourriez ne plus jamais voir le monde du même œil!


Dernière édition: 24 Mai 2013 21:41 par chad.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 16 Jui 2013 10:53 #13120

  • chad
  • Portrait de chad
  • Hors ligne
  • Orateur
  • La clef du succès est la simplicité!
  • Messages : 257
  • Remerciements reçus 21
  • Karma: 7
Up?
Balian, c'est ainsi qu'on me nomme et si vous voulez entendre mon histoire eh bien préparez vous, vous pourriez ne plus jamais voir le monde du même œil!


L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

C'est un brigant!, c'est un mendiant! non c'est... 16 Jui 2013 11:32 #13127

  • Torchou
  • Portrait de Torchou
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Messages : 1806
  • Remerciements reçus 257
  • Karma: 40
[ouais désolé, j'ai vraiment pas le temps de continuer. Je passe le bac à partir de demain, et le temps libre qui me reste je prépare la suite de l'histoire...]
IncrooooYABLE!!!


Dernière édition: 16 Jui 2013 11:40 par Torchou.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Temps de génération de la page : 0.138 secondes