Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
  • Page :
  • 1

SUJET : La crise d'un homme.

La crise d'un homme. 19 Sep 2014 20:30 #26961

  • Koshigami
  • Portrait de Koshigami
  • Hors ligne
  • Participant
  • Messages : 106
  • Remerciements reçus 8
  • Karma: 3
Le soldat se réveilla aux aurores comme chaque matin, il embrassa sa bien aimée puis quitta le lit afin de se préparer. Il devait prendre son tour de garde d'ici quelques heures et ce matin il sentait bien qu'il aurait du mal à tenir la journée. Un coup de fatigue probablement rien de plus se dit il. Il alla tout d'abord en ville, un vol venait d'avoir lieu, mais après tout des gardes étaient déjà en train de s'en occuper, cela ne servirait à rien d’être plus nombreux.

Il continua de patrouiller en ville mais rien de plus, la seule chose perturbant le garde fût un mot affiché parlant d'un crime s'étant déroulé à Falaise-Plongeante. Après tout si Haut-Chêne n'avait pas besoin de lui pour la semaine, il pourrait bien s'y rendre et enquêter un minimum.

Le garde repassa chez lui afin de se reposer un minimum avant de prendre la route en début d'après midi. A son réveil le soleil devait être au sommet du ciel, il prépara ses affaires puis prévint sa bien-aimée de la durée de son départ et sa raison.

Il alla à l'écurie chercher son cheval d'une magnifique robe blanche puis se mit à partir au plus vite afin d'arriver au plus tôt sur Falaise Plongeante et d'éviter au maximum la nuit. Arrivé au abord de la foret situé avant le pont de Falaise Plongeante, le soldat chuta, la nuit n'allait plus tarder et il semblait inconscient.


Jinigami Noka était la inconscient et au porte de la mort si personne ne le trouvait avant que la nuit ne tombe totalement.

Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

La crise d'un homme. 20 Sep 2014 10:10 #26969

  • Savety
  • Portrait de Savety
  • Hors ligne
  • Orateur
  • Messages : 171
  • Remerciements reçus 72
  • Karma: 1
Je suis fatigué du coup je me suis pas relu :flame me:

Falaise-Plongeante était en ébullition, tandis que les gardes accouraient de toutes parts, les commérages allaient bon train.

« Par là, croyez moi j'l'ai vue, j'étais tranquille sur mon fauteuil à la fenêtre quand hop, elle a traversé la ruelle. Oh oui qu'elle ressemblait à une amranéenne ! »

Le soldat la remercia avant de prendre la direction indiquée par la vieille, avant de maugréer en repensant à la soirée de la veille.. Fallait forcément que ça tombe aujourd'hui. Ces amranéens n'étaient bon qu'à emmerder le monde.

De l'autre côté de la ville, cachée entre deux cargaisons de marchandises, la meurtrière attendait le bon moment. Elle aurait bien voulu faire sa besogne discrètement, mais c'était sans compter sur les cris de cette énergumène. Comment diantre une femme aussi âgée pouvait hurler comme une gamine de douze ans. Une dague plantée dans la gorge avait suffit à endiguer ce vacarme, mais déjà le personnel de l'auberge se hâtait dans les escaliers, probablement par ordre de se plier aux moindres désirs de leur riche convive. Au départ, l'amranéenne n'en voulait qu'à ses biens..
Elle attendit qu'un petit groupe de garde s'éloigne pour se faufiler sans bruit au bout des docks. Elle sauta dans l'eau entre deux navires, avant d'entamer une longue apnée pour sortir de la ville.

A bout de souffle, elle rejoignit la berge sans se faire repérer. Du moins, c'est ce qu'elle pensait avant de se faire transpercer par un projectile, tout droit venu des remparts. Elle courra en direction du sous bois, là ou son cheval l'attendait. La flêche avait frôlé son bras droit, entaillant la chair sur plusieurs centimètres. Elle se hissa sur son destrier non sans mal, avant de prendre la fuite au triple galot. Elle traversa le lac par un chemin bien connu des amranéens dont la profondeur n'excède jamais le mètre. Une fois de l'autre côté et s'assurant de ne pas être suivie, elle ralentit la cadence et longea la route impériale, cachée par la forêt. Un cheval blanc déboula à toute allure, manquant de renverser Elythia. Elle dut serrer sur ses rennes pour ne pas tomber, ce qui la fit grimacer de douleur. Racine n'était pas loin, et la thaumaturge devrait la guérir sans trop de problèmes.

Une lueur entre les branchages interrompit ses pensées, celle-ci avait tout de l'armure en pierre d'eau. Elle dégaina sa lame et s'approcha suffisamment près pour distinguer la totalité du corps. Face contre terre (j'aurais pu mourriiiir), le soldat gisait dans la mousse. Elle le palpa machinalement pour voir ce qu'il y avait a récupérer, lorsqu'elle sentit un souffle chaud sur son bras. Il n'était donc pas mort. De sa main valide, elle le retourna non sans difficulté avant de lui ôté son heaume. Jinigami Noka. Le garde personnel du Roi. Son fourreau la démangeait, et elle réfléchissait déjà de quelle manière elle allait faire parvenir la tête au grand intendant. Seulement, sa main ne tira pas son arme. Elle songea aux différentes fois ou le garde avait évité l'affrontement, ou l'avait simplement épargné. Elythia était une femme de sang, mais aussi une femme d'honneur. Elle se résolut à l'emmener dans une de ses caches, ensuite elle aviserait de son cas. Au pire, son idée de colis cadeau n'était que repoussée. Sans autre choix, elle du soulever l'homme avec ses deux mains pour le mettre sur sa monture, ouvrant sa blessure dont le pus sortait désormais par grosses gouttes.

Une fois prêt, elle obliqua plein sud, vers les montagnes. Proche de la grotte, le garde semblait reprendre ses esprits par gémissant douloureux, se plaignant de multiples douleurs.
Dernière édition: 22 Sep 2014 16:17 par Savety.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

La crise d'un homme. 20 Sep 2014 12:15 #26972

  • Koshigami
  • Portrait de Koshigami
  • Hors ligne
  • Participant
  • Messages : 106
  • Remerciements reçus 8
  • Karma: 3
Quand Jinigami reprit un minimum ses esprits il aperçu la blessure de la personne tirant son cheval, qui cela pouvait bien être ? Il valait mieux rester prudent, le soldat essaya discrètement d'atteindre son épée mais elle avait été retiré de sa ceinture.. Qu'est ce que cette personne lui voulait précisément, et surtout pourquoi l'avoir désister de son arme ? Cette personne était elle recherché ? Toute ses questions chavirait dans son esprit.

-"Que me voulez vous et ou allons nous ?" prit il le risque de demander.

La personne resta silencieuse. Ils arrivèrent dans une sorte de grotte grossièrement aménagée. La personne l'aida à descendre du cheval et le déposa sur une paroi. Elle s'assit en face de lui et retira son heaume. C'était Elythia, mais dans quel but pouvait elle avoir décider de l'emmener à l'abri pour la nuit plutôt que de lui trancher la gorge et de repartir aussitôt. Elle avait forcement une raison mais après tout cette personne n'était peut être pas si terrible que ça. Nombre de fois, Elythia et Jinigami avaient préféré s'ignorer plutôt que d'en venir aux armes, sans que l'un ou l'autre ne viennent à le regretter.

Perdu dans ses pensées, une douleur le fit vite revenir à la réalité, il sentait que ses côtes lui faisait affreusement mal, surement dû à l'armure qui se serait enfoncer quand il est tombé de son cheval. La jeune femme se rendit bien compte de ce fait mais ils continuaient l'un comme l'autre à s'ignorer. Jinigami décida d’entamer la discussion :

-"Salut Elythia..., c'est pas que ça me dérange que l'on s'observe comme ça mais j'aimerais savoir pourquoi je suis la et non pas en train de me vider de mon sang ? Je suppose que tu as besoin de quelque chose ?
Dernière édition: 22 Sep 2014 17:01 par Koshigami.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

La crise d'un homme. 20 Sep 2014 15:58 #26981

  • Silvenaage
  • Portrait de Silvenaage
  • Hors ligne
  • Administrateur
  • Le Nébuleux
  • Messages : 619
  • Remerciements reçus 176
  • Karma: 12
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]
- Eh mec, t'as déjà fait du RolePlay sur table ?
- J'ai déjà fait du RolePlay au ski, mais je pense que ça compte pas...
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

La crise d'un homme. 02 Oct 2014 21:40 #27224

  • Savety
  • Portrait de Savety
  • Hors ligne
  • Orateur
  • Messages : 171
  • Remerciements reçus 72
  • Karma: 1
Attention : Spoiler ! [ Cliquer pour agrandir ]



L'homme avait l'air plutôt surpris par cette situation et finit par craquer. Sa question avait été formulée sur un ton calme, presque amical ce qui la mit plus en alerte qu'en confiance. Avant de lui répondre, elle se leva avant de saisir un vieux tissu dans une cavité creusé par d'anciennes inondations. Elythia sortit une gourde remplie d'eau et versa une bonne partie de son contenu sur le tissu. Elle frotta machinalement la plaie pour la nettoyer, et tant pis si elle arrachait les prémices d'une cicatrisation.

Elle réfléchit un instant à ce qu'elle pouvait obtenir de l'homme. Il y a peu de temps, elle avait tenté d'être recruté par le régent Rendar, mais sans preuve de son appartenance à la garde impériale, sa demande avait été déboutée. Elle avait ici l'occasion d'en apprendre plus.

"Je t'aurais bien tué mais bon, j'sais pas, j'ai eu un peu pitié je crois.. Et puis, tu me serviras tôt ou tard à quelque chose, t'es quand même le garde du Roi. Et abattre un homme au sol, c'est pas ce dont les guerriers, les vrais, raffolent."

Elle se perdit dans ses pensées quelques instants avant de continuer.

"Il parait que vous, dans l'armée, vous avez un code, un symbole typique qui vous permet de vous reconnaître..J'en déduis donc que tu le connais, et moi, j'aimerais le connaitre, tu fais le rapprochement ?"

La jeune femme parlait sur un ton détaché, comme si elle voulait simplement attiser sa curiosité. Cependant, l'homme ne marquait pas un grand entrain à lui révéler ce qui semblait être un secret. De toute manière, il n'était pas vraiment en position de parlementer. Profitant de la présence du garde, et de son impuissance, elle rajouta :

"Vous les gardes, vous cautionnez cette guerre ? Je veux dire ce que vois dirigeants ils font, vous êtes avec eux ? Parce que d'accord c'est votre boulot, votre gagne pain, mais derrière, vous voulez casser de l'amranéen ?

L'amranéenne se posait cette question depuis longtemps. Les soldats suivaient-ils simplement les ordres, ou bien ils jugeaient d'eux même que les rebelles n'avaient pas leur place sur Akatéa . Ces deux éventualités différaient probablement au sein de l'armée, mais quelle était la tendance globale. La réponse à cette question permettrait à Elythia de mieux comprendre comment fonctionne cette guerre, et donc mieux comprendre comment la contrer.

Elle lança sa gourde à Jinigami, si l'homme était tombé tôt dans la journée, il devait être assoiffé vu la chaleur.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

La crise d'un homme. 07 Oct 2014 20:11 #27328

  • Koshigami
  • Portrait de Koshigami
  • Hors ligne
  • Participant
  • Messages : 106
  • Remerciements reçus 8
  • Karma: 3
Jinigami hésita un petit moment puis fini par boire une grande gorgé, peu importe ce qu'il y avait dans cette gourde il avait soif et il lui fallait s'abreuver sinon il ne tarderait à tourner de l’œil à nouveau.
Bien maintenant les choses étaient un peu plus clair.. Elythia espérait obtenir des informations et elle sera surement déçu car c'est pas en l'interrogeant qu'elle en obtiendrait.

-"Alors comme ça si je suis dans cette grotte miteuse au lieu d’être dans un lit et de me rétablir c'est pour parler philosophie avec toi vis à vis des ordres de mes dirigeants ? Je pensais que tu étais assez intelligente pour comprendre que malgré les ordres si c'était des innocents qu'on me demandait d'attaquer je ne le ferais pas. Je vais surement t'apprendre quelque chose mais ma famille, enfin ma vrai famille est surement dans une de vos villes, à continuer sa vie en pensant que leur fils est mort d'il y cela cinq ans. Pourquoi est ce que je te dis ça ? Et bien après mon amnésie, j'ai parcouru tout villages et toute villes impérial sans jamais trouver de trace de ma famille ou de ma naissance, le fait que je sois né amranéen est donc ma dernière possibilité et de cela j'en suis certain. En revanche, les personnes qui sont venus me sauver c'est pas tes frères comme tu les appelles mais un vieux couple de paysan Haut Chenois alors tu peux donc comprendre pourquoi je n'ai pas cherché plus loin à les retrouver au final. Donc oui au final je tue des amranéens mais seulement ceux attisant cette guerre stupide et en même temps j'espère qu'il y a dans les deux camps des gens pensant comme moi afin que les impériaux l’attisant aussi soit tué.Et toi alors que penses tu de cette guerre après tout, c'est grâce a tes exploits que Source-Claire avait été attaqué."

Les deux personnes se regardaient aussi étonnés l'une que l'autre, l'un surpris de s'être si facilement dévoilé devant une femme qui n'hésiterait en aucun cas à le tuer dans d'autre circonstance et l'autre car elle ne savait pas si elle devait ou non croire en cette histoire.

-"Ah et si tu veux vraiment savoir pour ce 'secret' tu n'as qu'à retourner à Mont-Brumeux et t'enrôler dans l'armée après tout." lui rétorqua Jinigami.

Jinigami observa l'amranéene, elle ne semblait pas énervée plus que ça, à croire qu'elle avait une idée derrière la tête qui lui permettait de garder son calme.

-"Et maintenant Elythia on fait quoi ? On attend de voir lequel de nous deux se vide en premier de son sang ? Car si c'est le cas autant prendre des paris tu penses pas ? Rentre à Racine on ne doit pas en être loin et moi je retournerais à Haut Chêne ou vers la route la plus proche en espèrant tomber sur un convoi ?"
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
Temps de génération de la page : 0.121 secondes